LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

© 2019. Créé par Massages d'Andje.  SIREN: 833 767 924. SIRET: 833 767 924 00016. Andrzej Linowiecki Membre du SPS-Syndicat Professionnel de Shiatsu (Titre RNCP: Spécialiste en Shiatsu).

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon

SHIATSU

"Il faut partager son savoir avec tous les hommes afin de bâtir une société meilleure"

(Toru Namikoshi)

 

Selon la tradition, l'Inde aurait été le berceau de toutes les disciplines corporelles de bien-être. Les moines boudhistes ont été les premiers à enseigner ces techniques.

Ensuite ces techniques de bien-être se propagèrent d’un côté vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande, de l’autre vers la Chine où elles se modifièrent sous l’influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme. En vue des ses origines, le Shiatsu s'inscrit dans les pratiques de l'Extrême Orient. Né au Japon (7ème siècle environ), le Shiatsu signifie en japonais « pression avec les doigts ». Il s’est construit influencé par la médecine traditionnelle chinoise.

Cette pratique, qui a traversé les siècles de l'histoire du Japon, prit le nom de SHI-ATSU (pression des doigts). C’est seulement en 1954 que le SHIATSU fut reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme une médecine à part entière. Au Japon, le Shiatsu est exercé par des milliers de praticiens diplômés où il est reconnu comme particulièrement efficace dans le traitement des maladies chroniques et des douleurs articulaires.

La première citation de cette méthode apparaît dans le livre "Ampuku Zukai" écrit en 1827 par Shinsai Ota, où sont décrits les premiers protocoles de pressions, fondateurs du Shiatsu actuel. En 1925, Tokujiro Namikoshi fut le premier à utiliser un protocole Shiatsu dans une clinique. Il ouvrit, en 1940, la première école de formation de praticiens en Shiatsu. Il dirigea l’Association Japonaise de Shiatsu qui amena le Ministère japonais de la Santé à reconnaître officiellement le SHIATSU en 1955. Tokujiro Namikoshi et son fils Toru Namikoshi furent les premiers à obtenir pour leur école la licence officielle du ministère de la Santé au Japon en 1955. En 1970, le Shiatsu fit son apparition en France grâce à des Maîtres comme Y. Kawada, T. Kagotani, R. Tokuda, H. Izumo et quelques autres, sans oublier des stages ponctuels animés par des personnalités prestigieuses comme Toru Namikoshi, S. Masunaga et W. Ohashi. En 1994, la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel voyait le jour.

Le Shiatsu est une des huit approches alternatives désignées, dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen votée le 29 mai 1997, comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt ».

Le Shiatsu est avant tout une action de bien-être préventive.

"Le Shiatsu ne se substitue en aucun cas à un quelconque acte médical" (code déonthologie de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel).

COMMENT LE SHIATSU AGIT

En libérant la circulation de l'énergie on agit sur le plan physique bien sur mais aussi, en parallèle, sur les plans psychique et émotionnel.
On intègre aussi la dimension spirituelle: l'Homme est à la jonction entre la Terre et le Ciel. De ce contact dépend l'harmonie intérieure de I' Homme.
Le Shiatsu va contribuer à retrouver cette harmonie.

LA PRATIQUE DU SHIATSU C'EST AUSSI TRAVAILLER SUR 3 PLANS

Un plan physiologique
Les pressions en libérant les toxines emprisonnées dans la couche profonde de la peau et en travaillant sur les chaînes tendino -musculaires du corps vont contribuer à dénouer et à débloquer les tensions, à améliorer les circulations sanguine et lymphatique. La prise en compte du corps dans sa globalité aide à une meilleure prise de conscience de la posture, des tensions.

Un plan convivial
Le Shiatsu apporte la possibilité de communiquer d'une façon plus authentique mais aussi plus profonde à travers la puissance des contacts énergétiques. C'est aussi le plaisir de donner et de recevoir dans une relation de confiance et de respect de l’autre. C'est enfin le plaisir de partager et de faire partager.

Un plan émotionnel
En amenant le patient à se relâcher, en libérant progressivement les tensions, en favorisant le lâcher -prise, ou bien en réveillant des zones douloureuses c'est à l’histoire du corps et à sa lente construction qu'on fait appel. On fait aussi référence à l’accompagnement psychique et émotionnel que chacun apporte.

 

ÉLÉMENTS THÉORIQUES DU SHIATSU

Le but du shiatsu est de préserver la santé c’est une technique préventive.

Il est souvent reproché aux praticiens de shiatsu leur manque de base théorique. pourtant nos grands ancêtres nous ont fourni nombre de pistes théoriques souvent un peu dévoyées par la tendance de plus en plus grande à basculer sur la MTC et la digitopressure. Il est bon de revenir à quelques fondamentaux.

T. Namikoshi cite 7 effets du traitement shiatsu qui stimulent le bon fonctionnement de l’organisme et l’aident à se maintenir en bonne santé :

1. Il revigore la peau

2. Stimule la circulation des liquides corporels.

3. Assouplit les tissus musculaires.

4. Rectifie les déformations du squelette.

5. Facilite l’harmonie du système nerveux.

6. Régularise le fonctionnement endocrinien.

7. Aide au bon fonctionnement des viscères.

D’après Kagotani, les effets du shiatsu se concentrent sur cinq axes principaux, le principal, de mon point de vue, étant le rôle central du shiatsu sur l’homéostasie via son action sur le système nerveux :

- Harmonisation du système nerveux

- Réflexe viscéro-cutanée et sensoriel ou douleur rapportée

- Circulation sanguine dans les artères

- Correction du squelette

- Relaxation

1)     Harmonisation du système nerveux
Votre corps possède trois systèmes de défense : le système nerveux, le système hormonal et le système immunitaire. Une grande majorité des troubles courants qui nous empoisonnent la vie ne sont pas des maladies mais des malaises divers appelés "troubles fonctionnels". Pas graves au début, ces troubles peuvent s'aggraver, devenir chroniques et se transformer en maladie organique !
Deux exemples faciles à comprendre :

  • un stress, une contrariété vous bloque le muscle diaphragme. Les conséquences immédiates de ce blocage sont : une sensation d'oppression au niveau du plexus solaire, de brûlure à l'estomac (gastralgie). Dans un second temps si vous ne décontractez pas ce muscle une gastrite chronique va s'installer et, à terme une ulcération ou une hernie hiatale par glissement.

  • un faux mouvement vous bloque un étage vertébral correspondant aux nerfs qui commandent l'estomac. Là encore des troubles fonctionnels de type gastrite apparaissent et peuvent perdurer si le blocage n'est pas levé par une technique adaptée.

Chaque étage vertébral correspond à une tranche du corps humain (cela s'appelle un métamère). Chaque étage correspond à des muscles, des articulations, des organes et des viscères, des glandes exocrines (à sécrétions externes comme les glandes digestives) et endocrines (à sécrétions internes). Un blocage vertébral va créer une irritation ou un blocage des nerfs de la zone engendrant divers troubles selon la fragilité des tissus (réveil de problèmes irritatifs anciens, séquelles de traumatismes), mettant en jeu la "mémoire tissulaire du corps". 

Le système nerveux autonome fonctionne de deux manières : soit il s’adapte (fonction parasympathique), soit il se ferme (fonction orthosympathique, ou sympathique).

C’est la fonction sympathique qui est responsable des blocages d’énergie et donc des dysfonctionnements de notre organisme. Lorsque le système nerveux autonome entre en déséquilibre, de nombreux symptômes apparaissent.

Le Shiatsu agit profondément sur le système nerveux autonome, c’est-à-dire sur la partie du système nerveux responsable des fonctions automatiques :

- contrôle des muscles lisses et des muscles cardiaques, des fonctions respiratoire, digestive et cardio-vasculaire ;

- action sur la motricité et les sécrétions viscérales ;

- sur le plan sensoriel, traitement des informations en provenance de la sensibilité viscérale ;

- gestion des réactions de notre corps aux stimuli extérieurs.

 

Quand le shiatsu est donné, la surface de la peau est immédiatement stimulée, déclenchant une réponse dans le système nerveux. N'importe quelle stimulation sensorielle est automatiquement prise en compte par le système nerveux, puis interprétée par le cerveau.

La peau est sous l’influence prédominante du sympathique afin de protéger le corps du monde extérieur. S’il y a une atteinte du corps la région cutanée correspondante est sous protection du sympathique pour créer une sorte de défense musculaire. Le shiatsu-shi doit tenir compte de l’état jitsu ou kyo de la personne dans la régulation du système nerveux . Le Shiatsu va stimuler le système parasympathique (le modérateur) afin de réguler le système nerveux autonome notamment à partir des pressions exercées sur le dos via une première ligne de pressions à rapprocher des points Hua Tuo (points curieux du dos hors méridiens) dont l’action est semblable à celle des points Shu du dos (Yu) qui leur correspondent.

Puis via les points Yu, points d’action directe sur les différentes fonctions organiques et psychiques des méridiens correspondants. Ils se situent sur les terminaisons de nerfs (les ganglions sympathiques) reliés aux organes internes par l’intermédiaire du rachis et du cerveau. Ils sont très utiles, bien sûr, dans la pratique pour effectuer le diagnostic énergétique de la personne.

En Shiatsu, on va beaucoup travailler sur les énergies nourricière et défensive afin de réguler les déséquilibres liés au système nerveux autonome. En MTC, l’énergie Wei (défensive) est à rapprocher du système sympathique. Yang, rapide et mobile, elle circule hors méridiens. Elle protège l’organisme contre les agressions externes et circule à la surface de la peau. Pour certains, elle se situe au niveau des méridiens tendino-musculaires (cf. Kagotani). L’énergie Yin Qi (nourricière) est à rapprocher du système parasympathique. Plus Yin, moins mobile, elle circule dans les méridiens. C’est l’énergie réparatrice de l’organisme.

2)      Réflexe viscéro-cutanée et sensoriel ou douleur rapportée

Quand des dysfonctionnements se produisent dans les organes internes, l’excitation des nerfs sensoriels viscéraux correspondants agit sur les cornes postérieures de la moelle épinière sur le système nerveux autonome qui leur est associé, sur les nerfs sensoriels de la peau et des muscles provoquant ainsi une hyperesthésie - L'hyperesthésie se traduit par une sensibilité exacerbée des différents sens. Cela affecte la perception des sensations douloureuses, vibratoires, thermiques ou tactiles - (zone de Head En 1893, celui-ci découvre que les organes internes sont connectés à certaines zones spécifiques de la peau par le biais de voies nerveuses. Par la suite, ces régions cutanées seront appelées points de Head ou points réflexes.) et une tension musculaire excessive qui produisent raideurs et douleur. Ce processus appelé douleur irradié est très important pour le diagnostic des troubles des organes internes .

Le shiatsu appliqué sur les parties hypersensibles ou tendues du corps met en route un processus inverse. Suivant sa force, sa durée la pression appliquée sur le corps provoque des réflexes dans les organes internes les aidant à retrouver un fonctionnement correct. On peut utiliser le shiatsu en stimulantles tsubos qui se trouvent dans les zones d’hyperesthésie. La théorie du réflexe cutanéo-viscéral offre sa base théorique au mécanisme  du shiatsu.

Correction du squelette

En shiatsu on n’agit pas directement sur les os mais on traite les muscles et les ligaments de ces os afin de leur redonner leur propre souplesse; un déplacement vertébral minime est souvent dû à la contraction importante des muscles voisins.

Le squelette revient à une position plus juste lorsque la tension exagérée des muscles voisins s’atténue et redevient normale.

Relaxation

Aujourd’hui l’Homme est de plus en plus confronté aux stress de la vie quotidienne qu’elle soit sociale ou privée. Le stress peut être lié à la charge de travail, à l’organisation, aux relations interpersonnelles, à l’environnement physique et technique, à l’environnement socio-économique. Le stress devient néfaste lorsqu’il s’inscrit dans la durée ou lorsqu’il devient trop intense. Ses effets, de nature physique (douleurs, troubles du sommeil…) et psychologique (modification du comportement, difficultés à se concentrer, à prendre des décisions…), peuvent entraîner nombre de pathologies comme les maladies cardiovasculaires, les troubles de l’humeur (dépression, anxiété, colère) et les troubles musculo-squelettiques (TMS). L’homme isolé de plus en plus souvent est obligé de s’opposer seul aux conséquences de l’évolution économique, sociale et politique de la société.

Le stress exige une forte capacité d’adaptation et devient ainsi une cause importante de maladie. Beaucoup de troubles fonctionnels sont d’origine nerveuse et traduisent l’effet du moral sur le physique.

Le shiatsu est une des techniques de relaxation permettant à l’individu de se déstresser, de se rassurer , de se réassurer.

L’échange et la relation entre donneur et receveur est d’autant plus importante si le patient ressent la compassion du donneur lui apportant la détente recherchée.

POUR QUI?

 

Sportifs

Grâce au massages on se sent mieux et plus détendu. C'est un experience agréable mais son action est beacoup plus profonde qu'il n'y parait. Lorsque notre peau est touchée de manière bienveillante, ses nombreux capteurs envoient des messages au cerveau, qui active le système nerveux parasymphathique dirigeant la restauration et le repos. Dans les muscles massés, l'acide lactique (qui peut être à l'origine de douleurs musculaires) est éliminé au profit de l'oxygène. Parallement, la circulation sanguine est stimulée, ce qui améliore le flux de nutritiments vers les mouscles ainsi que les organes et favorise l'élimination des déchets. La respiration ralentie, le taux de cortisol - l'hormone du plasire - augmentet le système digestif fonctionne mieux. C'est le tout le corps qui profite des bieanfaits du massages, sans parler du calme et de l'apaisement de l'esprit qu'il procure.   

La peau est l'organe sensoriel le plus important du corps. Lorsqu'on on la touche, des milliers des récepteurs envoient des messages au cervaux par le biais du système nerveux central. Le frottement de la peau déclanche la libération de l'endorphine (antidouleur naturel du corps) et entraîne la relaxation. Les techniques vigoureuses agissent sur les mouscles en profondeur et soulagent des courbatures.  

Certaines des nombreusses bienfaits sont : meilleur oxygénation du sang, les nutrimement vitaux sont transportés plus efficacement à travers le corps, réduisant la pression artérielle, avec pour l'effet détente du corps et de l'esprit.      

Tous les sportifs de haut niveau ou pas, savent à quel point les massages sont importantes dans la récupération et dans le bon maintien tonique de leur structure tendino-musculaire et par cela de la bonne posture de structure osseuse du corps. Ceci serait plus important encore de que leur activité soit un métier quotidien. Oui, l'activité intensif de trois à cinq heures tous les jours (au-delà de trois fois par semaine d'un activité sportif "ordinaire") a beaucoup des points positives pour le corps et le psyché, mais elle nécessiterait des efforts supplémentaires pour bien détendre la masse corporelle ici, très sollicitée. Prendre suffisamment du temps à la fin d'une séance pour s'étirer serait alors indispensable. Prendre du temps pour se réchauffer avant d'entraînement, aussi ! De plus, avec l'âge, le corps a besoin plus en plus du temps à la fois pour se réchauffer que pour se détendre, pour en fin retrouver la tonicité normale-saine, sans douleurs, élasticité souple, fort mais détendue.

 

Le massage aide a récupérer plus rapidement et de mieux éliminer les toxines accumulées dans les muscles au cours de l’effort vasculaire. Si on fait un massage avant un entraînement, on minimise l’apparition des déchirures. Après un entraînement, cela permet de réduire les courbatures.  À savoir que les courbatures sont des microlésions musculaires qui se manifestent en retard, de deuze à vingt-quatre heures après des exercices. C'est pourquoi, en anglais on a appelé une courbature : DOMS (Delayed Onset Muscular Soreness). La douleur retardée des microlésions, dont nos courbatures, elles provoquent une inflammation au niveau du muscle, sensations des douleurs vient de là. Le massage, plus une diète saine et équilibrée avec des exercices décontractantes (par exemple du yoga, la natation ou la marche à pieds), serions très utiles dans la prévention d'éventuelles blessures plus graves dans le future et aussi pour les soulager quand elles sont moins évoluées tout au début leur apparition.

L'équilibre entre l'effort et le repos est peut-être un des ingrédients clé dans la réussite et dans la longévité pas que des sportifs, mais pour tous les monde. Pas assez d'effort physique et le corps serait moins fort pour prévenir par exemple des douleurs du dos (lombalgie, sciatique). Trop d'effort et pas assez du repos, pourrait également entrainer des soucis corporels. Tout est la question d'équilibre, d'écoute de soi, de son corps et d'une model saine de vie pas pour "paraître" mais pour le vivre simplement déjà pour le bienfait de nous-même. Le massage nous apporte cette dimension à la fois de réunir notre corps et l'esprit, de nous permettre de se recentrer, d'ancrer en soi, et de l'autre côté de nous détente, de se revitaliser et même de stimuler notre system immunitaire. L'effet d'une séance durerait ainsi pendent une semaine. 

Pour des personnes ayants un activité physique intense, le massage a un rôle important pour préserver cet sensibilité délicate d'équilibre du corps et de l'esprit.  Le corps revêtit l'esprit et tous les deux sont indissociables, réunies à vie dans la quête d'équilibre recherché, renouvelé au jour du jour. Et c'est encore grâce à lui, au corps que s'activent les systèmes d'auto défense, d’auto guérison, d'auto-reconstruction, d'auto-récupération, d'autoréparation d'elles-mêmes. Le toucher du tissue de nôtre peau met simplement en activation le stimulus de cette merveilleuse machinerie du corps humaine parfaite, précise à l'mage d'un horloge.

Ainsi, des bienfaits résultant d'une séance de massage sont d'un effet naturel du corps. C'est grâce à lui seul et de lors, le mérite lui appartiennent entièrement. Le massage ce fait à deux et le corps de la personne massée, joue un rôle principale, centrale dans la séance. C'est à travers de lui et grâce à lui qui tout ce passe. D'une personne à l'autre, leurs corps ont besoin plus ou moins du temps pour réagir aux soins. Pour des personnes qu'ils ont ou qu'ils ont eu l'activité physique, sportif régulière, la relaxation, la détente et le soulagement sont plus vives, plus imminentes, plus prononcés.

Le massage recherche uniquement à retrouver, de la sorte "à revenir en arrière dans le temps musculaire", à rééquilibrer simplement l'état naturel du corps sain qui est déjà présent là dans sa nature innée. 

 

Stagaire Étudiant Chercheurs d'Emploi 

Pour une activité psychocorporelle intense, la séance de massages serait une vrais bouffé d'oxygène. Une pause détente revitalisante et récupératrice pour mener à bien vôtre projet. Une lâcher-prise qui va suivre durant la séance, conduirait à mieux s'ancrer en soi, à réduire le niveau du stress (intellectuel et physique : adrénaline, tensions musculaires) et l'apaise l'esprit et les émotions. Après, vous ressentiez rechargées, d'avoir plus d'énergie, fraicheur, l'inspiration. La netteté, l'acuité, lucidité et clarté d'esprit, se manifeste. Grâce au séance, vous vous débarrassés d'une partie du stress, d'une charge mentale et émotionnelle. Libéré, la fonctionnalité corporelle se mettre en marche, votre corps s'active et vous ressentiez plus d'énergie et plus légères.

La séance pourrait ainsi considérablement réduire des tensions accumulés pendant des longues heures passées devant l'ordinateur qui à fatigués considérablement la partie haute du corps. Notamment les bras, des épaules, le cou et la partie lombaire (position assise). Les soins reçus seront alors bénéfiques pour vous aider à de les disperser, les évacuer, les éliminer du corps, parce qu'elles pourraient d'être responsables d'éventuels futures inflammations (au coude, à l'épaule ou autour d'omoplate) qui aujourd’hui est devenues quasiment la normalité.

Ceci se passe en coulisses d'une ressentie consciente. Le corps utilise tous les stratégies qu'il a à sa disposition pour les dissimuler à nôtre consensus diurne. Cette formidable fonctionnalité corporelle que "nous n'avons rien à penser" car le corps prendre lui-même tout en charge, cache en fait, l'état réel de la fatigue (émotionnelle, psychique et physique). Celui-là, s'installe petit à petit, quasiment inaperçue à l'œil nue. De plus, le stress et l'adrénaline repoussent continument des micro-pauses de repos et de la détente réclamés par le corps pendant la journée. Le massage ne fait que remettre cette balance psychocorporelle à son l'état naturel d'équilibre saine. 

Le toucher pendant massage à la fois soulage et de l'autre côté, révéle à la surface à quel point le corps à subit cette fatigue psychocorporelle. Il met au claire, à quel point elles se sont installés là, et ceci déjà depuis très longtemps. L'ensemble des tous ces tensions musculaires non détendues, non écoutés et négligés, pourrait créer pour l'effet, une fatigue chronique qui se perpétue dans le corps. Exposés à une longue période de stress, cela peut engendrer, par exemple, des insomnies et par la suite, d'autres dysfonctionnements gênent pour le corps. Même sans d'arriver encore là, pour de plus part des gens qui ont encore relativement bon équilibre psychocorporelle, ces personnes pourrions bien dormir et d'essayer de se bien reposer tout un week-end et pour autant, elles ressentent toujours une fatigue et une manque d'énergie. Malgré ça, elles n’ont toujours pas récupéré et elles ne comprendraient pas, pour quoi ? 

En revanche, quand tous les lignes tendino-musculaires du corps sont assouplis et détendues, cela permettre aux sang de mieux circuler et de mieux distribuer se qui le corps à besoin (l'oxygène, le nutriment etc.) et d'éliminer ce qu'il n'a pas besoin. Dans certaine mesure, si équilibré, le corps est capable de se auto réguler, de se auto libérer. Mais au-delà d’une certaine limite, il arrive que l'intervention de massages sur le corps, lui aiderait de se auto régénérer et de se détente. Le corps alors serait comme avant, tonique et souple, détendue et résistent, libre des tensions et des douleurs. De lors, au lieu d'avoir que 65 per cent d'énergie à cause des blocages musculaires causées par des longues journées de travail, les bonnes séances, petit à petit permettent à la batterie psychocorporelle de retrouver le 100 cent per cent habituelle d'énergie. Comme le dit proverbe : "c'est mieux de prévenir que de guérir", et c'est pour prévenir installation de tensions et de douleurs que les massages sont très utiles, même déjà depuis jeune âge. 

 

Femmes enceintes

Chères futures mamans, ce soin personnalisé vous permettra d'accéder à la détente, au bien-être, soulage et disperse les tensions, améliore la circulation sanguine, allége vos jambes, douleurs de dos et vous aide à mieux trouver le sommeil. Un exelent moment privilégié de la détente, du repos, d'un reconfort physique, psychique et émotoinelle. Rassurant et révitalisent pour vous et vôtre enfant, c'est  une vrais pause d'une sérenité et d'une rélaxation profond. Vous sortez pleines d'energie, souriantes, encrées, reposées, belles et légères.

La peau est l'organe sensoriel le plus important du corps. Lorsqu'on on la touche, des milliers des récepteurs envoient des messages au cervaux par le biais du système nerveux central. Le frottement de la peau déclanche la libération de l'endorphine (antidouleur naturel du corps) et entraîne la relaxation. Les techniques vigoureuses agissent sur les mouscles en profondeur et soulagent des courbatures.  

Certaines des nombreusses bienfaits sont : meilleur oxygénation du sang, les nutrimement vitaux sont transportés plus efficacement à travers le corps, réduisant la pression artérielle, avec pour l'effet détente du corps et de l'esprit.   

 

Adolescents

Une bonne circulation est vitale pour le bon fonctionnement du corps. Le massage induit une repiration plus profonde et une meilleur oxygénation du sang : les voisseaux sanguins et les capillaires se dilatent stimulant la circulation. Le nutritements vitaux sont transportés plus efficacement à travers le corps, réduiseant la pression artérielle, avec pour effet détente du corps et de l'esprit. Le massage active le fonctionnement des glandes sébacées et sudoripares qui oeuvrent à hydrater et nettoyer la peau. Le massage a également une action exfoliante car il élimine les cellules de peau morte. Une meillieur crculation sanguine accroît la quantité de nutriment nurrissant les cheveux, les ongles et le peau qui sont ainsi plus solides et lumineux, tout en soulageant maux de tête et troubles digestifs. En parallèl, le massage défend et soulage les muscles contractés, en rétablisant l'élasticité et la mobilité des tissus. Le corps retrouvre sa souplesse et une meillieur posture. L'action du massage agit directement sur le système lymphatique et aide à éliminer l'acide lactique et certaines toxines contribuant à la douleur des articulations et des muscles. À mesure que le massages progresse, le crorps se tourne vers son système nerveux parasymphatique, qui travaille inconsciemment à la restauration des fonctions physiologiques, telles que la digestion et l'élimination des déchets. Offrons à notre corps le temps inispensable à son bon funcionnement avec une pause lui permettant de s'occuper de sa fonctionalité interne.           

 

Adultes

Idem : "Stagaire Étudiant Chercheur d'Emploi"

 

Seniors

Idem. "Sportifs".

Toucher et être touché fait parti des besoins primaires de l'être humain. Le sens de toucher se développe très tôt, et le nouveaux né à besoin de rester en lien étroit avec ses parents. Cependant, en grandissant, on perd ce sens du contact. Une toucher thérapheutique du toucher à travers le massage soulage les tenssions de la vie quotidienne, et permet de rétablir de contact avec soi et les autres. Les stress peut engendrer anxiété, dépression, insomnie et crises de panique. Le niveau des hormones du stress, telles que le cortisol, chute durant le massage, tandis que les hormones bénéfiques, comme l'ocytocine, augmentent ostensiblement. Ainsi en intervenant aux niveau physique et physiologique, le massage détend et dynamise le corps. La pratique bienveillante par le toucher et la stimulation des sens cutanés agit sur la santé émotionnelle. Tout en créant une sensation agréable, le toucher soigne, véhicule de l'emphatie et une bonne estime de soi. 

 

Le massages influence également l'équilibre énergetique du corps dans sa dimension spirituelle. En mettant le corp et l'âme en adéquation, on peut attendre un état profond de paix, de calme et d'équilibre. La sensation de légèreté qui l'on ressent souvent après un massage favorise également une prise de conscience plus aiguë de sa propre idéntité spirituelle et de sa lumière intérieure.

 

Un massage régulier améliore les défenses immunitaires. L'effet protecteur sur le corps agit pendant environ une semaine.